COVID-19 – Le mot du Président de Ligue

Madame,Monsieur
Chers amis golfeurs.

 

Voilà de nombreuses semaines que nous sommes privés d’une de nos activités préférées le golf.

 

Depuis, plusieurs jours maintenant, les dirigeants de la Fédération Française de Golf, communiquent très régulièrement avec les autorités gouvernementales concernées par les mesures de déconfinement, qui devraient
nous permettre de reprendre progressivement, dans un premier temps l’aspect loisir dans un second temps la partie sportive avec les compétitions qui pourront encore subsister au calendrier 2020.
Cette situation, fait qu’aujourd’hui, l’ensemble des golfs français, connaissent une situation totalement inédite, tant sur le plan économique que social.

 

En effet, malgré une absence totale de recettes et un aménagement par l’Etat du report de certaines charges pour tous, l’obligation de maintenir surtout à cette période de l’année un entretien journalier des parcours s’impose
afin de permettre à ce que le jour, où nous aurons la possibilité de retourner jouer, nous puissions le faire comme si rien ne s’était passé.

 

Cet entretien est d’autant plus nécessaire, que si par malheur, les greens, à minima n’étaient pas travaillés, arrosés et traités seulement de quelques jours, le risque de perte totale serait énorme.
Un message récent du Président de la Fédération, faisait entre autre appel à notre solidarité envers nos clubs qui pour le plus grand nombre vont se trouver dans une situation économique extrêmement difficile, pour ne pas dire critique.

 

Je suis certain, que tous nos clubs d’Occitanie, feront leur maximum pour s’occuper du mieux possible de leurs membres et prendre en considération la fidélité de ceux-ci, sans laquelle point de salut pour la survie de nombreuses structures.

 

Sur un plan plus général, c’est aujourd’hui 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires et plus de 15 500 emplois qui sont menacés pour la filière golf, alors vous comprendrez aisément qu’en tant que Président de Ligue, je me joigne au souhait du Président fédéral, quant à notre solidarité vis à vis de ceux qui au jour le jour, font leur maximum pour préserver, nos lieux de loisirs.

 

La reprise annoncée pour la seconde quinzaine du mois de Mai, devra se faire avec ordre et méthode, d’une façon excessivement sérieuse et méticuleuse pour les mesures imaginées et retenues pour pouvoir jouer. Ne pas les respecter, non seulement pourrait mettre en danger la vie des autres, mais risquerait de plus, de voir cette autorisation de retour annulée.

 

Alors, gardons l’espoir que nous puissions le plus rapidement possible, nous retrouver le plus grand nombre autour de la petite balle blanche.

 

Dans l’attente des bonne nouvelles et pour quelques jours encore “Bon golf à la maison”.

Charles GANDIA

Président

 

Mesures barrières préconisées par la ffgolf